Jeux de plein air avec maman

Je ne me souvenais pas d’eux. Je ne connaissais aucun des jeux de plein air avec les enfants à faire dans l’arrière-cour ! Nous étions seuls, moi et le petit garçon, qui avait trois ans à l’époque, et je ne savais pas quoi faire pour nous amuser ensemble dans la cour en contrebas de la maison. Il était trop tard pour aller au parc ou se promener dans le centre ville : il ne nous restait que nos porches, le carré de porphyre devant la maison, le trottoir et quelques plaques d’herbe sur le côté.

Quels jeux proposer ?

L’enfant essayait également d’inventer de nouveaux jeux : ramasser des objets sales sur le sol lui semblait très intéressant. Le premier jeu qui nous est venu à l’esprit avait un objectif clair de persuasion : on pourrait l’appeler jeu éducatifsi vous aimez.

Le jeu consistait à chasser les choses sales qui ne devraient pas être sur le sol.
Nous prenons un gant en plastique – à cette occasion, j’ai utilisé un mouchoir en papier – et nous protégeons un peu nos mains, puis nous partons. Si nous n’avons pas de chance – c’est-à-dire si nous vivons dans un quartier propre et que notre mouchoir est propre – nous ne trouvons pas grand-chose, mais en cherchant bien, peut-être au bord de la route, nous pouvons encourager notre explorateur : on peut toujours trouver quelque chose. Nous apprenons ainsi ce qu’il ne faut pas ramasser par terre pour jouer avec, mais au contraire jeter à la poubelle :
– Mégots de cigarettes
– Papiers
– Chaussettes tombées des cordes à linge
– Déchets animaux solides.

Après le premier des jeux extérieurs de l’après-midi, nous sommes rapidement montés à l’étage pour nous laver les mains. Les mamans les plus organisées auront des lingettes nettoyantes dans leur sac ou iront aux toilettes au bar de l’arcade.

Le deuxième jeu dans la cour était presque un jeu lebonjouetctique. Disons « orientation » : j’ai laissé l’enfant seul pendant quelques minutes, pour passer au bar de l’arcade, à un endroit où je pouvais vérifier qu’il allait bien sans être vu.
Le jeu consistait à faire un tour solitaire dans la cour et à trouver maman.
Si l’enfant est plus jeune, le point d’arrivée est la porte d’entrée de la maison : connue en toute sécurité. Je me suis arrêté au bar que l’enfant connaissait bien et je l’ai laissé se promener tout seul. Il lui a fallu du temps (je l’observais de loin) mais il a fini par me trouver.

Attention : cette activité est recommandée si nous sommes dans un endroit calme, que tout le monde nous connaît et que nous ne sommes pas des mamans craintives !

Le troisième jeu est particulièrement populaire auprès des les enfants qui veulent courir et bougeri. On va l’appeler « Sauter comme un criquet sur des briques ».
Pratiquons ceci jeu en plein air si nous avons le sol d’un porche avec des dalles bien définies ; des bouches d’égout rapprochées ; des pierres de porphyre de différentes couleurs ; tout élément qui identifie un chemin.
On jouait en sautant par-dessus les bouches d’égout ou en alternant entre une tuile et une autre sur le chemin devant la maison.

Si l’on veut appliquer à la formule des jeux de plein air également celle de la jeux d’exploration, nous jouons aux PASSAGES SECRETS à la maison.
Découvrons le itinéraires alternatifs vers la porte d’entréeautour du pâté de maisons ; nous prenons cette rue latérale que nous traversons rarement ; nous cherchons le chemin sur le trottoir près du parking ; nous traversons le porche du côté opposé.

Le cinquième jeu est une variation du toujours classique jeu de cache-cache (c’est le seul des jeux de plein air avec des enfants dont je me souvienne). Dans ce cas, cependant, nous jouons CACHER LA BALLE ET LA TROUVERA.
Je sais que cela peut sembler difficile de pratiquer ceci jeu de sociétémais c’est possible. Nous avons trouvé des cachettes parfaites dans un buisson, derrière une colonne, sous un banc ou un siège en béton.
En y réfléchissant, nous pourrions appeler ce post sur la jeux en plein air avec des enfants manuel de survie urbaine.

Nous attendons vos suggestions de jeux dans les commentaires !