Le Monopoly, édité par Hasbro, est un des jeux de société les plus célèbres du monde. Mais c’est aussi, paradoxalement, l’un des plus méconnus. Le Bon Jouet vous propose d’apprendre tout ce que vous ignorez sur le Monopoly ! 😉

Pokeman to awesome sauce #pokemon#monopoly#games#pokemongo

Une publication partagée par Joshua Distortion Fields (@dangerdestortion) le

 

Le Monopoly, un jeu d’inspiration anticapitaliste

 

On a tendance à se représenter le Monopoly comme l’archétype du jeu de société capitaliste, où le but est d’accumuler le plus de propriétés. Or, à l’origine, c’est totalement l’inverse : le Monopoly est anticapitaliste ! L’ancêtre du Monopoly, « The Landlord’s Game », inventé au début du XXème siècle par Elizabeth Magie, a été conçu dans le but de dénoncer les dangers de l’accumulation des richesses sur la société. Lorsque Charles Darrow créa le Monopoly sous sa forme moderne en 1935, les droits du jeu furent rachetés par Parker Brothers. Parker Brothers racheta également les droits originaux à Elizabeth Magie, qui accepta de ne pas toucher de droits d’auteur, contre la promesse de la diffusion d’un message anticapitaliste. Promesse qui ne fut pas vraiment tenue…

 

La règle du Monopoly

 

Le Monopoly est adapté pour deux à huit joueurs, de plus de huit ans. Tous rentrent en concurrence. Le but est d’éviter la banqueroute. Le dernier joueur qui n’a pas fait faillite remporte la partie. Pour ce faire, chaque joueur dispose d’une somme initiale qui diffère selon les versions du jeu. Un des joueurs est le banquier. Il doit gérer les transactions de la banque distinctement de ses propres ressources.

Tous les joueurs se positionnent d’abord sur la case départ. On tire aux dés l’ordre des joueurs, puis celui qui a fait le plus grand nombre commence. Il doit lancer les dés et se déplacer d’autant de cases que le nombre indiqué. A chaque fois qu’un joueur repasse au-dessus de la case départ, ou s’arrête dessus, il touche une certaine somme qui varie selon les éditions du Monopoly. De même, chaque joueur qui fait un double gagne le droit de rejouer. Mais attention ! Trois doubles de suite, et c’est l’enfermement en prison.

 

Les cases

 

Il existe plusieurs types de cases :

  • Les propriétés qui n’appartiennent à personne. Il est possible de les acheter à la banque au montant indiqué sur le plateau. En échange, la banque vous donne une carte de propriété à conserver précieusement. Vous ferez ainsi payer un loyer à chaque joueur qui s’arrêtera sur votre propriété. Les loyers doublent si vous possédez un groupe de cases de même couleur en entier : l’intérêt est de coloniser entièrement ces groupes de couleur. Si vous tombez sur une de vos propres cases, vous n’avez rien à payer.
  • Les propriétés qui appartiennent déjà à quelqu’un. Il vous faut payer le loyer lorsque vous tombez sur ces cases. Vous pouvez négocier le rachat de cases avec leur propriétaire, en monnayant les vôtres ou de l’argent : l’intérêt du Monopoly, c’est la négociation !
  • Les cases Chance ou Caisse de Communauté. Il vous faut tirer une carte Chance ou Caisse de Communauté, et faire ce qu’elle vous indique.
  • Les impôts. Pas de chance ! Payez le montant indiqué à la Banque.
  • La case « Allez en prison ». Vous êtes immobilisé et devez rester coincé sur la case « Prison ». Vous pouvez en sortir en payant une amende, en utilisant certaines cartes Chance, ou en tentant de faire un double aux dés.
  • La case « Prison ». Si vous n’êtes pas en provenance de la case « Allez en prison », pas de panique : il ne s’agira que d’une simple visite.
  • Le parc gratuit. Rien ne se passe, vous attendez votre prochain tour.

 

Les différentes stratégies à adopter

 

Outre l’acquisition de propriétés ou la négociation, il existe d’autres techniques pour mettre les autres joueurs sur la paille.

  • La construction. Vous achetez des maisons à placer sur vos cases. Plus vous placez de maisons sur une case, plus le loyer augmente de manière exponentielle. Quatre maisons sont échangeables contre un hôtel. Plus vous disséminez de cases piégées sur le plateau, plus vous pouvez vous enrichir aux dépens de vos adversaires !
  • La vente aux enchères. Dans certaines circonstances, notamment en cas de faillite, certaines propriétés peuvent être mises aux enchères. N’hésitez pas à vous lancer dedans lorsque le jeu en vaut en chandelle !
  • L’hypothèque. Lorsque vous faites banqueroute, vous pouvez vous sauver en hypothéquant vos propriétés à la banque. Si elles vous rapporteront moins que ce qu’elles vous ont coûté à l’achat, cela vous permettra d’obtenir de précieuses liquidités pour rester dans la partie.

 

1, 2, 3… Jouez !

 

Désormais, vous êtes incollables sur le Monopoly. Alors… Qu’attendez-vous pour vous lancer ? Des milliers d’éditions différentes existent sur le marché, trouvez la vôtre ! 😉

Inscrivez-vous à notre newsletter !

 

Recevez nos news et bons plans pour trouver le cadeau idéal

Votre inscription à la newsletter est validée !