Vous avez sûrement envisagé d’adopter un animal si vous avez des enfants en bas âge et que vous voulez leur offrir une compagnie un peu particulière. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le Bon Jouet va vous aider à mettre fin aux instants d’hésitation. 😊

 

Un animal, oui… mais bienveillant à l’égard des enfants

 

Le plus important lorsque l’on prend un animal chez soi, c’est qu’il reste bienveillant à l’égard des enfants. Un animal a beau être une excellente compagnie et une source d’affection, c’est également un danger potentiel pour tous les occupants de votre domicile. Un coup de griffe ou une morsure peut très vite arriver.

Mieux vaut donc prévenir que guérir. L’idéal est donc de prendre un animal jeune et de l’éduquer soi-même. Si vous adoptez un adulte, renseignez-vous impérativement sur son passé et ses antécédents. Faites-lui également comprendre qu’il existe une hiérarchie dans la famille : vous êtes la première source d’autorité, mais l‘animal doit également obéir à vos enfants. Si ce contrat n’est pas respecté par votre nouveau compagnon, c’est un véritable robinet à problèmes qui va s’ouvrir.

On évite également les espèces potentiellement dangereuses et interdites : l’anaconda aurait tendance à voir votre enfant comme une friandise… Surtout, on tatoue / puce et on n’oublie pas les vaccins. Protéger son animal, c’est aussi protéger ses enfants !

 

Un animal, oui… mais qui se sent à son aise chez vous

 

Vous devez penser avant toute chose au bien-être de vos bambins, c’est évident. Mais il ne faut pas négliger celui de votre nouvel ami. C’est un être vivant qui a des besoins auxquels vous devez subvenir. C’est une chose à laquelle vous devez penser quotidiennement, au moment de le nourrir comme au moment de partir en vacances, avec ou sans lui.

Vous vivez dans un petit appartement et vous n’avez pas la possibilité de sortir votre animal ? Vous pouvez opter pour un chat, un rongeur (en cage), ou alors un poisson. Les animaux cités n’ont aucun problème à évoluer dans un environnement clos, dans la mesure où ils auront appris la propreté. Ils sont indépendants, même s’il faut cependant que vous leur laissiez de quoi subvenir à leurs besoins vitaux. Vous pouvez également opter pour un petit chien (bouledogue, yorkshire, chihuahua…) mais il faudra quand même le sortir au moins une fois par jour.

Si vous avez moins de contraintes et plus d’espace, vous pouvez prendre un chien ou un chat. Quelle que soit la variété de chien ou de chat, l’animal sera à son aise dans un grand jardin. Vous pouvez également envisager l’adoption d’un animal de basse-cour ou de ferme : c’est un peu plus original, mais pourquoi pas si vous avez l’espace !

Quoi qu’il en soit, il est nécessaire que votre animal ait un coin pour lui au sein de votre logement, même s’il est petit.

 

Faire sociabiliser votre enfant et votre animal

 

Vous devez encadrer les premiers instants de coexistence entre l’enfant et l’animal, en étant présent et en veillant à ce que tout se passe bien. Lorsque vous avez la certitude que l’animal réagira bien face à votre enfant, qu’il est bien canalisé, vous pourrez vous éloigner et les laisser jouer ensemble… Mais vous devez avoir cette certitude !

Organisez des activités où vous serez avec votre enfant et votre animal, comme une promenade, par exemple. Ces activités aideront votre nouveau compagnon à se familiariser avec votre bout de chou.

Apprenez également à votre enfant à respecter votre animal. Ne pas lui tirer les poils, ne pas avoir de réaction brusque face à lui, lui laisser des moments où il puisse être tranquille… Un animal est un être vivant avant tout !

Maintenant, vous avez les clés en main pour décider… Vous prenez un animal, ou pas ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

 

Recevez nos news et bons plans pour trouver le cadeau idéal

Votre inscription à la newsletter est validée !